• Compte-rendu de la rencontre avec le PCF sur les législatives

    Deux délégations du Parti Communiste Français et de la France insoumise se sont rencontrées le jeudi 23 février. Après un bref échange sur la situation politique dans lequel le Parti Communiste a réaffirmé son soutien à la candidature de Jean-Luc Mélenchon à l’élection présidentielle, nous avons évoqué la question des élections législatives.

    Nous avons de nouveau proposé une discussion pour un accord national. La délégation  du PCF a confirmé son refus d’un tel accord et a indiqué sa demande que la France insoumise n’investisse aucun candidat dans 15 circonscriptions, incluant celles où le député sortant est issu du PCF.

    Nous avons donc accepté d’examiner les conditions permettant à la fois le meilleur climat de campagne présidentielle possible et éviter qu'une concurrence entre des forces soutenant Jean-Luc Mélenchon les privent d’une représentation à l’assemblée nationale :

    1) Nous avons pour cela proposé tout d’abord des règles de bonne conduite générales :

    • la non utilisation du logo Front de Gauche par les candidats, puisque les différentes composantes issues de ce rassemblement sont partagées entre les différentes candidatures;
    • le respect de l'image de notre candidat Jean-Luc Mélenchon qui ne peut être utilisé comme soutien contre sa volonté comme c’est d’ores et déjà le cas dans plusieurs circonscriptions.

    2) Nous avons également proposé une règle de retrait réciproque d’un candidat du PCF et d’un candidat de la France insoumise afin de pouvoir répondre favorablement à la demande du PCF.

    Dans ce cadre, nous avons indiqué notre disponibilité pour examiner la possibilité de ne pas présenter de candidat.e.s dans 12 des 15 circonscriptions indiquées par le PCF (13-13, 18-02, 59-16, 59-20, 63-05, 93-04, 02-04, 69-14, 76-08, 92-01, 92-11, 93-02) incluant 6 des 7 circonscriptions où le député sortant est issu du PCF (à l’exception donc de la circonscription 60-06 en raison de désaccords politiques importants avec le député communiste sortant, notamment au vue de son vote à l’Assemblée Nationale contre le mariage pour tous).

    A cette heure, le Parti Communiste Français a rejeté chacune de ces propositions. Il doit les examiner à nouveau à l’occasion de son prochain Conseil National prévu le vendredi 3 mars.

    De notre côté, nous avons rappelé que le résultat de toute discussion devrait être validé par les signataires membres de la France insoumise.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :