• L’égalité des droits en Uruguay

    71 voix pour sur 92 votants. Le vote est sans appel. Il est historique.

    L’Uruguay est devenu ce mercredi 10 avril le deuxième Etat latino-américain (après l’Argentine) et le douzième Etat du Monde à adopter une loi nationale ouvrant le droit au mariage à toutes et à tous.

    Le projet de loi, venu du collectif citoyen des « Moutons noirs » et soutenu par le gouvernement du Frente Amplio et son président José Mujica permet non seulement aux conjoints de se marier quel que soit leur genre mais aussi de reconnaître la filiation fondé sur l’engagement avec transmission du nom des deux parents pour enfants nés dans le cadre d’un mariage entre personnes homosexuelles ainsi que le droit pour les couples homosexuels d’adopter ensemble des enfants.

    Il consacre donc aussi l’égalité des droits pour les enfants de couples homosexuels et le droit des enfants en attente d’adoption à être élevés par des parents aimants quel que soit leur sexe.

    À l’heure où, en France, le Sénat vient juste d’adopter en première lecture le projet de loi "a minima" sur le mariage et l’adoption homoparentale qui avance à grand peine dans la navette parlementaire en laissant le temps de se déployer à diverses manifestations d’homophobie dans le pays, la démonstration de volonté politique et de détermination de la gauche en Uruguay fait exemple.

    Nous félicitons le Frente Amplio et le Parlement uruguayen pour ce vote historique.

    Céline Meneses et Jean-Charles Lallemand


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :