• La SNCF s’excuse de ne plus être sur les rails du service public

    La SNCF s’excuse de ne plus être sur les rails du service public

    Le Parti de Gauche s'associe aux syndicats concernés et en particulier à la CGT des cheminots et la CFDT Cheminots de Strasbourg quand ces organisations syndicales dénoncent :

    • « Un détournement du service public et de faire des économies coupables »
    • « Quand une entreprise publique comme la SNCF se détourne du service public pour faire du business, il est prévisible que les voyageurs et les cheminots en subissent les conséquences »

    L'exemple le plus pertinent de ces économies coupables de personnel est ce conducteur de train stoppé à Belfort après trois jours de service pour des questions compréhensibles de sécurité et remplacé par un collègue qui serait venu de Lyon en taxi.

    Stéphane Boulade, secrétaire fédéral du syndicat SUD-Rail a affirmé que la direction de la SNCF savait depuis la veille de l'incident que le conducteur, qui devait prendre le relais du train à Belfort, n'était pas disponible.

    Toute entreprise de service public a pour mission première de rendre le service attendu et pour premier objectif la satisfaction de ses usagers. Le gouvernement instrumentalise les hauts responsables de ces mêmes entreprises pour qu'ils transforment et restructurent le service public en organisations éclatées et cloisonnées afin d'en faire des pseudo -entreprises privées. L' objectif principal est de faire du profit. Il confirme sa volonté politique de démantèlement de tout le service public.

    Le Parti de Gauche demande au gouvernement de permettre à la SNCF d'assurer sa mission première de service public

    Il lui demande aussi l'arrêt immédiat de cette politique de démantèlement de tout le service public et des acquis sociaux qui s'y rattachent.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :