• Le social-libéralisme fait le lit du FN et de l’abstention

    Le deuxième tour de l’élection législative partielle dans l’Oise a vu la progression de l’abstention et du FN. En brouillant les repères entre la gauche et la droite, les socio-libéraux en sont les premiers responsables.

    La politique d’austérité et de réduction des dépenses publiques menée par le gouvernement Ayrault au nom soi-disant de la "gauche" conduit nos concitoyens au désarroi et à la désespérance. Il est plus que temps que les militants et élus du PS et de ses partis alliés se ressaisissent : l’austérité, qu’elle soit libérale ou « sociale» libérale, est profondément rejetée dans notre pays. Ses partisans seront donc à terme balayés en France comme ailleurs.

    Le passage devant l’assemblée de l’accord "Made in Medef" début avril leur donne une occasion historique de réagir : ils n’ont pas été élus pour adopter une loi de régression sociale généralisée. Au-delà, il revient au Front de gauche d’éviter le pire à notre pays. Il est le seul espoir à gauche pour que la droite extrême, voire l’extrême-droite ne profitent dans les années à venir des errances sociales libérales.

    Lundi 25 Mars 2013

      Eric Coquerel


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :