• PROJET D’UN NOUVEL AEROPORT A NOTRE DAME DES LANDES

    Communiqué de la Fédé PCF de la Sarthe contre l'aéroport de ND des Landes:

    Le Conseil Départemental de la Fédération de la Sarthe du Parti
    Communiste Français a débattu de façon approfondie du projet d’aéroport
    de Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes.
    Le Conseil Départemental réaffirme l’opposition de la Fédération à ce
    projet comme cela avait été clairement précisé lors des dernières
    élections régionales. Il condamne les violences et les intimidations
    répétées à l’encontre des opposants à ce projet.
    La mise en œuvre de ce projet d’un nouvel aéroport - Notre Dame des
    Landes - aboutirait à un gaspillage de fonds publics, à une dégradation
    irréversible de ressources naturelles et de potentiel agricole aux
    portes mêmes d’une agglomération d’un million d’habitants. Il est
    clairement attesté que l’actuel aéroport de Nantes-Bouguenais est à la
    fois en mesure d’absorber le trafic actuel ou prévisible, et de répondre
    aux demandes de Airbus Industrie.
    La fédération du PCF appelle à un large débat pour un nouveau
    développement des transports et des services publics qui doivent en
    garder la responsabilité. Dans notre département, dans notre région, en
    particulier, les besoins sont considérables en matière de transports
    publics urbains, de liaisons ferroviaires régionales. De même à
    l’encontre du tout camion, le redéveloppement du fret ferroviaire
    appelle des aménagements importants, notamment pour revitaliser la
    fonction du centre ferroviaire du Mans.
    Le projet d’un nouvel aéroport à Notre Dame des Landes s’inscrit en fait
    dans une logique d’exploitation capitaliste étendue à l’échelle
    mondiale. Il s’agirait notamment d’une plateforme étendue pour le
    tourisme « low cost », pour des importations massives de produits à bas
    coûts depuis les pays du Sud. L’exploitation des populations d’Asie,
    d’Afrique, les spéculations sur les productions agricoles, les activités
    touristiques, les mouvements financiers ne peuvent constituer l’avenir
    économique d’une région, comme d’un pays !
    A l’opposé de cette métropolisation capitaliste de Nantes et son
    agglomération, notre département, notre région appellent un
    développement social et durable, équilibré entre l’ensemble de ses
    territoires, un développement créateur d’emplois qui manquent
    cruellement, un développement respectueux de l’environnement.
    Le Conseil Départemental du PCF décide de rendre publique cette
    déclaration et d’ouvrir le débat sur une question qui nous concerne tous.
    Le Mans, le 3 décembre 2012


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :