• Qui ne dit mot...

    Que couvre ce silence des élus de la République de notre 13° circonscription ? Ne sont-ils donc pas au courant qu'un ex-candidat à la présidentielle de 2012, héraut de valeurs républicaines, humanistes, écologistes et progressistes, ayant réuni 4 millions de suffrages, voit sa participation à l'élection présidentielle de 2017 entravée par une nouvelle réforme du code électoral qui exige que chaque candidat recueille 500 signatures d'élus, ces derniers ne pouvant accorder qu'une seule signature à un seul candidat ? Qui ne voit qu'un tel dispositif est mis en place pour étouffer toute voix discordante, puisque les "grands" partis qui ont pignon sur le Palais Bourbon, le Palais du Luxembourg et autres lieux de pouvoir, escomptent faire pression sur les élus tentés d'accorder leur signature ? Qui ne comprend qu'à moindre frais le débat républicain et démocratique s'en trouvera essoré, puisqu'en fin de compte la seule rupture admissible à leurs yeux est celle, toujours plus accentuée, avec les aspirations du peuple ?

    Bien des élus d'aujourd'hui doivent leurs mandats à des électeurs qui en 2012 ont voté Jean-Luc Mélenchon, n'est-il pas sensé de penser que ces mêmes élus permettent à ces mêmes électeurs de retrouver leur candidat à la présidentielle de 2017 ? 

    Il ne vous est pas demandé de soutenir le programme 'L'avenir en commun" mais d'étayer la démocratie.

    Elus de la République, briser le silence c'est briser la conspiration!

     

    Daniel Mérino


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :