• Rompre sans se corrompre

    La France est en souffrance, défigurée par la politique sans fard d'une classe de possédants dont les fortunes ne font que croître et embellir quand la mal-vie tisse sa toile d'araignée sur la multitude grandissante des besogneux et des privés d'emploi, d'emploi de vie.Qu'advient-il à ce pays ?  Que fait-on à notre République ? La République est en danger ! Haro sur les services publics ! Haro sur la laïcité ! Voilà ce qu'il faut entendre dans les discours patelins de ceux qui vendent à l'encan à des cœurs cupides ce que des millions de mains et d'intelligences ont façonné pour la grandeur de ce pays.

    Détruire le solidaire, promouvoir le solitaire, parasite phagocytant toute conquête sociale jusqu'à  miner l'organisme de notre société et à régner dans un superbe isolement. Qui ne voit l'horizon de privations vers où nos pas nous mènent à suivre le chemin que tracent de concert généraux et fantassins du libéralisme ?

    Que vaut la liberté quand elle est celle de travailler plus pour gagner plus de souffrance, quand la liberté de l'un est de fermer les portes de l'usine et la liberté des autres de regarder se fermer les portes de leur présent et de leur avenir ?

    Alors, nous le disons après bien d'autres et des illustres, le capitalisme n'est pas la fin de l'histoire, l'horizon indépassable de l'humanité et c'est à cette évidence qu'il nous faut régler nos boussoles de conquérants des meilleurs possibles. Les vaisseaux de la social-démocratie ont échoué sur les bancs sableux du social-libéralisme. Cessons de nous embarquer pour des itinéraires tracés par d'autres. Soyons le capitaine de notre destinée dans le flot commun de l'histoire sur des barques solidaires. L'engagement social et l'engagement politique sont les deux rames qu'il faut saisir pour souquer après avoir rompu les amarres qui nous arriment aux quais interlopes du capitalisme.

    Rompre et ne pas se laisser séduire par les sirènes alarmistes fausses annonciatrices de tempêtes fatales.

    Et souquer ferme !

    Oui, la politique aujourd'hui, demande de rompre sans se laisser corrompre !

    Daniel Mérino

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :